Première station hydrogène à Rovaltain (Drôme)

publié le 6 janvier 2017 (modifié le 12 janvier 2017)

Les pics de pollution nous le rappellent : réduire les polluants atmosphériques est impératif. L’évolution vers des modes de transport plus respectueux de l’environnement devient incontournable. Rouler électrique, associé ou non à l’hydrogène, est une voie d’avenir.


L’agglomération Valence Romans Sud Rhône-Alpes a installé, le 7 décembre, à Rovaltain, sa 1ère station de ravitaillement pour véhicules électriques alimentés en hydrogène. Cette station dispose d’une capacité de recharge de 20 véhicules par jour. Elle est accessible en continu 7j/7 et 24h/24 grâce à un badge magnétique délivré à l’utilisateur, propriétaire d’un véhicule équipé d’une pile à combustible et ayant adhéré au service. La communauté d’agglomération a investi 200 000 euros financé à 60% par la convention TEPCV.

L’Agglo, première utilisatrice

La Communauté d’agglomération est la première à utiliser la station hydrogène puisqu’elle est propriétaire de deux véhicules hydrogène depuis quelques mois (deux Hy Kangoo de 80 000 euros chacun subventionnés à hauteur de 32 000 euros.)

Les entreprises locales s’engagent aussi

Une flotte d’une vingtaine de véhicules est en cours de déploiement sur le territoire, ce qui permettra d’assurer un taux satisfaisant d’utilisation de la station.
Des entreprises du territoire sont déjà propriétaires de véhicules hydrogènes : Ad-venta (1), Crédit Agricole (1), Crouzet (1) et McPhy Energy (1).
Une quarantaine d’entreprises sont en réflexion et envisagent d’acquérir un ou plusieurs véhicules. Les véhicules sont disponibles à l’achat ou en leasing.

En projet : une 2e station

Un second site a été identifié sur la zone logistique du parc multimodal situé à La Motte nord à Valence. Il s’agit d’implanter une station hydrogène de plus grande capacité (80 véhicules par jour) pouvant évoluer à terme sur une station multi énergies (hydrogène, gaz naturel et électricité).

Contrairement à celle de Rovaltain, limitée temporairement à la distribution, ce projet combinerait production et distribution.

Parallèlement, un travail sur le déploiement d’une flotte de véhicules est en cours, en lien avec les acteurs économiques et institutionnels locaux, afin d’assurer un taux d’utilisation satisfaisant des infrastructures dès leur implantation.

A noter : la Drôme, et plus largement la région, accueille 80% des acteurs industriels de l’hydrogène dont plusieurs PME en pointe au niveau européen et mondial : McPhy (électrolyseurs, stockage d’hydrogène sous forme solide, stations de recharge), Ergosup, Symbio FCell, Ad Venta, Atawey et bien sûr Air Liquide, Areva, etc.

Pour en savoir plus sur les lauréats de l’appel à projet « Territoires à hydrogène »  : http://www.developpement-durable.gouv.fr/Segolene-Royal-publie-la-liste-des.html