Réduire l’empreinte carbone

publié le 5 avril 2019

Deux objectifs sont poursuivis : réduire l’empreinte carbone de la CCPL en remplaçant des véhicules diésels de plus de 10 ans par des véhicules électriques pour les services et mettre à disposition des touristes et habitants un moyen de locomotion pour circuler dans les Baronnies de manière à émettre peu de gaz à effet de serre.


La CCPL, née en 2017 de la fusion de 3 intercommunalités, compte une population de près de 18 000 habitants pour 57 communes dont la principale est Lannemezan avec 6 000 habitants.

Une grande partie du territoire de la CCPL est un territoire rural à faible densité de population. Le transport en commun est inexistant et le transport à la demande constitue une réponse à la problématique d’isolement des personnes non motorisées en milieu rural (les jeunes, les personnes sans voiture …). De plus la fusion des 3 CC est allée de pair avec l’ajout de nouvelles compétences et l’augmentation de trajets des agents. Les deux VE sont mutualisés entre les agents et permettent de diminuer l’empreinte carbone de la CCPL.

Après un temps d’adaptation à la conduite d’un VE (démarrage, boite automatique, durée de la batterie à anticiper, …), les agents ont pris l’habitude d’utiliser les VE dans leurs déplacements professionnels. Les bornes de recharge publiques du SDE commencent à être connues et bien utilisées : une entreprise voisine a même acheté des VE et les recharge sur ces bornes. En ce qui concerne les vélos, ils sont empruntés uniquement pendant la période estivale pour l’instant mais ils rencontrent également du succès pour les routes pentues des Baronnies.

Cette action a fait l’objet de deux conventions TEPCV :
- la convention TEPCV signée le 12 mai 2016 par l’ancienne Communauté de Communes des Baronnies pour l’achat d’un VE et des deux vélos
- l’avenant signé le 20 mars 2017 et modifié le 5 mai 2017par la CCPL

Les subventions : montant TEPCV forfaitaire de 5 000 € par véhicule électrique et 3 200 €, soit 80 % du montant hors taxe de 4 000 €, pour les deux vélos.

Les objectifs : mettre en avant un moyen de transport peu générateur de gaz à effet de serre, mettre à disposition des habitants et touristes des véhicules à propulsion électrique (vélos dans un premier temps et voitures dans un second temps) et déployer des bornes de recharge électriques accessible à tous sur le territoire

Les gains obtenus : les services intercommunaux utilisent largement les véhicules électriques pour les déplacements sur le territoire. Le gain en GES sera calculé en fin d’année, après une année d’utilisation. La première année de mise en service (2018), une dizaine de personnes, clients du gite du Moulin des Baronnies et habitants, ont emprunté les vélos. La publicité et le « bouche à oreille » devraient augmenter ces statistiques.

La presse en parle
plateau de lannemezan (format pdf - 235.8 ko - 05/04/2019)