Haut de page

 

Contenu

Revue de presse

 

L’Agglo de Brive a choisi des véhicules 100 % électriques pour assurer les navettes du centre-ville du réseau urbain Libéo. Trois minibus anti-pollution.

Le Pays de Retz roule « branché 44 véhicules électriques pour 27 collectivités ont été acquis en commande groupée. Un pas de plus vers la transition écologique

DREAL Centre-Val de Loire - Séminaire régional des territoires à énergie positive pour la croissance verte du 3 février 2017

Agglomération albigeoise : 6 000 ampoules à LED pour les habitants de l’agglomération albigeoise

Agglomération de Castres-Mazamet  : l’agglomération vient de commander 2 bus électriques supplémentaires à l’entreprise française SAFRAN pouvant transporter de 92 à 100 personnes.

Pays de salers : Station d’avitaillement, autolib’ au gaz, BOM au bioGNV et équipement de sa flotte… la communauté de communes du Pays de Salers (Auvergne-Rhône-Alpes) mise sur le GNV et le biogaz dans le cadre de son nouveau programme TEPCV.

Rouen (76)  : la Métropole de Rouen Normandie a lancé la mise en service d’un mini-bus 100 % électrique à conduite autonome « Astucio » pour un mois (du 17/12/16 au 15/01/17) sur les quais rive droite de Rouen.

Louvier (27) : A Louviers, les élèves vont à l’école en cyclo-bus. La Communauté d’agglomération Seine-Eure est devenue la première collectivité de France à financer des "cyclo-bus" scolaires. Grâce à la subvention TEPCV, un contrat de deux ans a pu être signé entre la collectivité et l’entreprise "S’cool bus" pour un montant de 170.000 euros. « Le mode de transport est innovant et ludique. C’est bon pour la santé », se félicite le maire de la commune, François-Xavier Priollaud.

Bressols (82) : Grâce à l’aide TEPCV obtenue dans le cadre de la communauté d’agglomération du Grand Montauban, la municipalité a pu mettre en place des dispositifs de régulation sur l’ensemble des bâtiments communaux. Ce nouvel outil informatisé agit sur les plages horaires d’utilisation des locaux, ainsi que sur les températures programmées.

Communauté de communes La Picardie verte (60)  : La chaudière biomasse alimentée par les anas de lin (bois sur lesquels les fibres sont rattachées) de la coopérative Lin 2000, permet de chauffer notamment le collège de la ville, la piscine intercommunale et 210 logements sociaux de l’Opac. « Le gisement d’anas de lin n’est pas totalement exploité, souligne Patrick Périmony, vice-président de la communauté de communes, chargé du développement durable. L’une des études portera sur la prolongation du réseau existant ou la création d’un deuxième. »

Communauté de communes du canton de Fauquembergues (62) : a finalisé l’achat de trois véhicules électriques, dont un minibus. « Ils serviront pour la maison de retraite, la maison des services publics et le personnel d’Enerlya », confie Alain Méquignon, président de la com com. Deux d’entre eux seront aussi mis à disposition de la population, « pour permettre par exemple à un demandeur d’emploi de se rendre à un entretien d’embauche. »

 
 
 
 
Revue de presse (suite)
publié le 6 janvier 2017 (modifié le 17 janvier 2017)
 
 
 

Pied de page